VOTE | 235 fans

#106 : Regard vers l'ouest


Titre VO : House of the rising Sun
Titre VF : Regard vers l'ouest
Centric sur : Jin & Sun
Diffusion USA : 27/10/04
Diffusion France : 02/07/05
Guest Stars :
Dustin Watchman (Scott Jackson) , Sora Jung (Décoratrice), Meilinda Soerjoko (Chrissy)


Résumé court :

Jin s'attaque brutalement à Walt, pour une raison dont seul le couple coréen est au courant.

Dans le même temps, deux groupes se disputent pour savoir où établir le campement : l'un, dirigé par Jack, préfère s'abriter dans les grottes pour être à l'abri des dangers et satisfaire les besoins en eau potable directement à la source, l'autre, mené par Sayid, veut rester optimiste et attendre les secours sur la plage. Locke prend conscience de la dépendance de Charlie à la drogue, et essaie de l'en sortir.

Popularité


5 - 3 votes

Vidéos

Plus de détails

Sun observe son mari Jin, en train de pêcher, puis son regard se tourne vers Jack et Kate qui discutent sur la plage.
Kate remarque le tatouage de Jack et lui avoue qu’il ne fait pas très médecin avec…
Sun regarde à nouveau Jin alors qu'il est en train de frapper un poisson contre un rocher, puis a un flash-back : dans son pays, elle assiste à une soirée mondaine, et un serveur, en l’occurrence Jin, lui apporte une note. Peu après, ils se retrouvent tous les deux. Ils sont très amoureux apparemment.
Sur la plage, Jin voit Michael et court soudainement vers lui pour le frapper. Sun se met à crier, alors que Walt essaye d’aider son père. Interviennent alors Sayid et Sawyer qui séparent les deux bagarreurs, après quoi ils attachent Jin avec les menottes.
Sayid interroge Sun, mais elle ne semble pas comprendre l’anglais.
Dans la jungle, Jack, Kate, Locke et Charlie retrouvent la grotte. Jack leur demande de commencer par chercher du matériel médical dans les débris, alors que Charlie se cache pour prendre sa dose. C’est alors qu’il s’arrête… sur un nid d’abeille !
Alors que pour Michael, la seule raison de son attaque est la haine entre les coréens et les noirs, Sayid et Sawyer décident de garder Jin attaché jusqu’à ce qu’ils trouvent le véritable motif.
Flash-back de Sun : Elle se tient sur un pont, et Jin lui annonce que son père a accepté qu’ils se marient, à condition qu’il travaille pour ce dernier. Il lui offre alors une magnifique bague.
Charlie glisse du nid d’abeilles, qui affolées, se précipitent vers le groupe. Tous les quatre courent alors dans tous les sens, et c’est ainsi que Kate tombe sur un squelette.
Jack la rejoint, et trouve un autre squelette. Ils semblent dater de plus de 40 ans.
Sun se revoit rentrant dans son appartement, où un petit chiot l’attend : c’est un cadeau de Jin pour lui tenir compagnie car il est très pris par son travail. Elle semble alors contrariée.
Jack pense qu’il faudrait installer le campement dans la grotte pour éviter les longs trajets visant à chercher de l’eau, mais Kate reste sceptique.
Sun est dans leur maison et Jin arrive couvert de sang. Il lui explique qu’il a juste fait ce que son père lui avait demandé.
Dans la grotte, Locke reconnaît Charlie en tant que chanteur du groupe DriveShaft, et lui annonce qu’il sait ce qu’il cherche : sa guitare !

Jack et Kate parlent du nouveau campement à Sayid, mais il ne veut pas quitter la plage au cas où les secours arriveraient. Michael et son fils partagent cet avis, Hurley veut bien changer de campement, et Kate hésite encore.
Michael se dirige vers la jungle pour aller chercher du bois. Sun le regarde puis décide de le suivre.
Flash-back de Sun : Elle est dans sa maison et elle parle de projets avec une amie. Alors que Jin a le dos tourné, elles organisent l’évasion de Sun qui n’en peut plus de cette vie.
Sun s'approche de Michael et lui dit qu'elle a besoin de lui parler.
Michael demande à Sun pourquoi elle n'a pas dit qu'elle parlait sa langue. Elle lui explique que son mari Jin n'est pas au courant. Michael lui dit qu'il ne comprend pas pourquoi son mari n'est pas au courant et elle lui répond qu'il est dur envers elle. Elle lui explique qu’il l’a attaqué parce que la montre qu’il a trouvé est celle de son père et que Jin y tient énormément.
Locke avoue à Charlie qu’il est au courant pour sa dépendance, et lui demande d’arrêter s’il veut retrouver sa guitare. Cela étant fait, Locke montre le haut d’un arbre auquel est pendue la fameuse guitare.
Alors qu’il décide de lever le camp, Jack est surpris car Kate ne veut pas le suivre, pour une raison inconnue.
Michael coupe les menottes de Jin avec une hache et lui lance la montre, tout en lui criant dessus.
Flash-back de Sun : Elle est à l'aéroport avec Jin, et alors qu’il est au guichet, elle commence à s’échapper vers la sortie discrètement. Celui-ci, sans savoir ce qu’elle fait, lui montre une fleur. Culpabilisée, elle revient vers lui, refusant de le quitter.
Deux groupes se forment sur l’île, l’un restant sur la plage, l’autre partant s’installer dans les grottes.

Épisode centré sur Sun et Jin

 

FLASH-BACK

22 septembre 2004

INTÉRIEUR – Dans l’avionDans les toilettesJournée

Charlie est en train de prendre de la drogue dans sa chaussure et il en avale.

Steward : (Hors cadre.) Monsieur. S’il vous plaît monsieur, ouvrez cette porte. (Avec les turbulences, Charlie est projeté au fond des toilettes, en sort et tente de trouver un moyen de se protéger.)

 

24-25 septembre 2004

EXTÉRIEUR – Dans la jungleNuit

Certains survivants sont autour d’un feu de camp et Sawyer rompt le silence.

Sawyer : Et maintenant, si on parlait d’un autre truc. Si on parlait de la transmission qu’Abdul a interceptée, la nana de la radio qui disait « ils sont tous morts ».

Boone : Ce qui est sûr c’est qu’il va falloir le dire aux autres.

Shannon : Et tu leur diras quoi ?

Sayid : On ne dira rien à personne. Leur révéler de ce que nous avons entendu, c’est leur ôter tout espoir.

Kate : Alors, on va leur mentir.

 

27-28 septembre 2004

EXTÉRIEUR – Dans la jungle - Nuit

Jack s’enfonce dans la jungle à la recherche de son père et voit une grotte avec une cascade.

 

EXTÉRIEUR – Sur la plage - Nuit

Jack : (Après être revenu de son expédition.) J’ai trouvé de l’eau, de l’eau douce, là-haut dans la vallée. J’y conduirais un petit groupe dès l’aube. Si vous ne voulez pas venir, alors trouvez un autre moyen de vous rendre utile parce que chacun pour soi, ce sera jamais une solution.

 

23 septembre 2004

EXTÉRIEUR – Sur la plageJournée

Michael : (À Sun.) Ah, excusez-moi, est-ce que vous auriez vu mon fils ? (Jin parle à sa femme en coréen, il n’a pas l’air content. Sun reboutonne son chemisier tandis que Michael semble gêné.)

 

26 septembre 2004

EXTÉRIEUR – Sur la plageJournée

Michael parle encore à Sun et tente de se faire comprendre avec ses bras.

Michael : Moi, je dois partir très loin là-bas, dans la forêt pour chasser et, et je voulais savoir si vous pourriez garder un œil sur mon fils jusqu’à ce que je revienne sur la plage. (Il fait un rond avec ses doigts pour dire que c’est d’accord.) Vous êtes OK. (Sun parle en coréen et fait le geste, elle semble avoir compris.)

 

Retour sur l’île

28 septembre 2004

EXTÉRIEUR – Sur la plageJournée

Sun se réveille et voit une plante dont elle s’occupe sur la plage et la sent. Son mari est en train de pêcher dans la mer et a attrapé un poisson qui lui glisse entre les doigts. Il tente de le reprendre. Elle écoute la conversation entre Kate et Jack en les regardant.

Kate : D’où y vient ce tatouage ?

Jack : Tu es bien curieuse.

Kate : Non, mais c’est comme ça. Je veux savoir, c’est tout. (Elle met des affaires dans le sac de Jack.)

Jack : Ouais, et bien, tu ne sauras pas.

Kate : (Insistante.) Oh, s’il te plaît.

Jack : Non, tu ne sauras pas. C’est quelque chose que j’ai fait pour une raison qui ne regarde que moi.

Kate : Si je te demande ça, parce que toi et ce tatouage, ça ne colle pas. (Ils se regardent.) T’es quoi, une sorte de chirurgien underground ?

Jack : (En rigolant.) Ouais, c’est un peu ça, underground.

Charlie : (Les rejoignant.) Si vous avez fini votre copulation verbale, on peut peut-être y aller et il y a des tas de gens sur la plage qui attendent qu’on leur rapporte à boire. (Pendant que John est en train de se raser.) Et le grand chasseur blanc s’impatiente.

Jack : D’accord, allons-y. (Ils se mettent en route.)

Kate : (En souriant.) Hey, Charlie, demande à Jack pourquoi il est tatoué ?

Charlie : Ah, comme si je m’intéressais à son tatouage. (Pour lui-même.) Ah ben, il y a en a qui s’éclate, c’est formidable. (Il les suit alors que Sun est en train de les voir partir. Jin tape le poisson contre un débris, ce qui la fait sursauter. Il continue à le frapper alors qu’elle se remet à s’occuper de deux plantes. Des femmes se mettent à rigoler.)

 

FLASH-BACK

Fin des années 1990

EXTÉRIEUR – Dans une soirée mondaineCorée du SudSoirée

Trois femmes dont Sun se mettent à rigoler. Un serveur arrive près d’elles. Les deux s’en vont, la laisser seule, se retournant vers le serveur qui n’est autre que Jin.)

Jin : (En coréen.) Un verre de champagne ? (Elle prend un verre ainsi qu’une serviette. Il donne un autre verre de champagne à un monsieur qui le prend puis se tourne vers elle en souriant. Pendant ce temps, elle regarde le message sur la serviette. Il s’en va. Elle sourit à son tour et se met à boire son verre. Elle se trouve désormais dans un endroit isolé et semble attendre. Jin s’approche d’elle.) Vous oubliez quelque chose.

Sun : (En coréen.) Vraiment ? Quoi ? (Il se met à l’embrasser et elle l’arrête.) Et mon père ?

Jin : (En coréen.) Il est occupé.

Sun : (En coréen.) Il faut partir. Tout de suite.

Jin : (En coréen.) Où ça ?

Sun : (En coréen.) En Amérique.

Jin : (En coréen.) Sun, regarde-moi. Je t’aime… Mais je ne veux pas m’enfuir avec toi.

Sun : (En coréen.) C’est notre seule chance.

Jin : (En coréen.) Ton père ne le permettrait pas.

Sun : (En coréen.) Ça ne le regarde pas. C’est notre décision.

Jin : (En coréen.) Je parlerai à ton père. Je lui ferai comprendre.

Sun : (En coréen.) Tu dis ça parce que tu ne connais pas mon père.

Jin : (En coréen ; lui donnant une fleur blanche.) Je me connais. (Ils sourient et elle sent la fleur.)

Sun : (En coréen.) C’est beau.

Jin : (En coréen.) J’aimerai que ce soit un diamant. Un jour, ça en sera un. (Ils s’embrassent à nouveau, cette fois-ci plus longtemps.)

 

Retour sur l’île

28 septembre 2004

EXTÉRIEUR – Sur la plageJournée

Jin écrase une plante et semble en colère en allant vers Michael. Sun tente de le dissuader en parler dans leur langue mais rien y fait, il y va.

Michael : (À Walt qui est sur la plage en train de jouer.) Attend, attend, non, bouge pas de là, je vais t’expliquer quelque chose.

Sun : (En coréen.) Qu’y a-t-il ?

Michael : (À Walt.) Tu vois quand tu…

Jin fait tomber Michael et une bagarre éclate entre les deux hommes.

Michael : (Tentant de se défendre.) Hey, c’est quoi ce… (Il se fait frapper au visage.)

Walt : (S’interposant.) Ça va pas, arrêtez ! (Il se prend un coup et tombe au sol. Sun crie en coréen mais Jin continue de le frapper. Il tente de le noyer.) Arrêtez, laissez mon père tranquille. Laissez-le ! (Il continue de le frapper alors que Sun crie.) Arrêtez ! (Sun crie alors que Jin continue son forcing contre Michael.) Faites quelque chose, il va le tuer ! Vite, s’il vous plaît, s’il vous plaît. (Sun continue de crier.)

 

OUVERTURE

 

28 septembre 2004

EXTÉRIEUR – Sur la plageJournée

Walt : Non ! (Sun continue de crier alors que Walt tente de trouver de l’aide.) Arrêtez ! (Sun crie toujours.) Empêchez-le, s’il vous plaît ! Il va le tuer ! (Sayid et Sawyer se mettent à courir vers Michael et Jin. Sayid reverse Jin alors que Sawyer tente de relever Michael. Sayid le prend sous les épaules et Michael crie de douleurs.)

Sayid : (À Sawyer.) Envoie les menottes, celles du Marshall. Allez, grouille. (Sawyer sort les menottes de sa poche pour les tendre vers Sayid et Jin tente de se défendre mais il est attaché à des débris de l’avion. Michael essaye de reprendre ses esprits après cette tentative d’assassinat.) Qu’est-ce qui s’est passé ? (Sun ne dit rien.)

 

EXTÉRIEUR ­– Dans la jungleJournée

Kate et Jack sont dans la jungle pour retourner vers la grotte où se trouve la cascade. Charlie et John les suit.

Jack : L’eau est par là.

Kate : Comment t’as trouvé cette source ?

Jack : Du hasard. (John regarde autour de lui et continue sa route. Ils arrivent désormais dans la grotte.) Voilà, on y est. (Ils découvrent la grotte et regarde autour d’eux.)

John : C’est impressionnant.

Charlie : Ouais, ça on peut le dire. C’est l’endroit pour vous. (Jack pose son sac sur le sol. Il enlève son sac à dos alors que Kate marche à côté d’eux.) Hey, quelqu’un devrait jeter un œil sous ces tas de ferrailles, il y a peut-être des trucs qui peuvent nous servir.

John : Il n’a pas tord.

Charlie : Je le fais ?

Jack : Ouais, file-moi tes bouteilles. Essaye de voir si tu ne trouves pas du matériel médical, des médicaments surtout.

Charlie : Médicaments, d’accord. (Ils continuent à vaquer à leurs occupations alors que Charlie semble malade. Il sort de la grotte et discrètement sort de la drogue pour en prendre mais il se trouve sur un nid de guêpes. John s’en aperçoit et va le voir.)

John : Bougez pas.

Charlie : Écoutez, si je suis venu là, c’est.

John : (Doucement.) Ne faites plus un geste.

Jack : (Arrivant près d’eux avec Kate derrière lui.) Qu’est-ce qu’il se passe ?

John : Chut, il est sur un essaim de guêpes.

Charlie : (S’apercevant qu’il y a des guêpes qui lui tournent autour.) Qu’est-ce que ça fait par terre ? C’est pas censé être sur les arbres ces trucs-là ?

Jack : Il peut s’en aller ?

John : Il ne faut pas qu’il bouge sinon, il va le casser.

Charlie : Je n’aime pas ces bestioles. J’ai une peur irrationnelle des guêpes, je me demande même si je ne suis pas allergique.

John : Tais-toi, ça va aller. Il faut quelque chose pour boucher l’ouverture.

Kate : Une valise ?

John : Oui très bien, faites vite. (Kate va en chercher une tandis que Charlie a une guêpe sur son cou et quelques-unes qui lui tournent autour.)

 

EXTÉRIEUR – Sur la plageJournée

Michael : Combien de fois je dois vous le répéter, je me promenais sur la plage avec mon fils quand tout à coup, ce malade s’est jeté sur moi. Je n’ai rien fait, rien de rien. (Jin se met à parler en coréen en criant.)

Sayid : Il y a sûrement quelque chose que vous ne voulez pas nous dire.

Michael : Oh, sûrement. Je peux savoir d’où vous venez.

Sayid : De Tikrit, en Irak.

Michael : (Énervé.) Bien, alors je ne sais pas comment c’est en Irak mais aux États-Unis d’Amérique, là d’où moi je viens les Coréens peuvent pas blairer les Blacks même pas en peinture, vous le saviez ça ? (Jin crie en coréen, Sun le regarde.) Si vous voulez une explication, allez plutôt interroger ce type. (Sun parle en coréen et montre les menottes.)

Sayid : Les menottes resteront là où elles sont.

Sawyer : Gueule encore plus fort Omar peut-être qu’elle comprendra mieux.

Hugo : Ne déconnez pas les mecs, le Chinois va rôtir en plein soleil. Vous allez le laisser comme ça jusqu’à quand ?

Sayid : Il a essayé de tuer Michael, on est tous témoins, alors il restera attaché jusqu’à ce qu’on sache pourquoi. (Il s’en va.)

Michael : (Regardant vers Sun et Jin.) Allez viens Walt, ne restons pas là. (Il s’en va. Hurley passe à côté de Sawyer sans dire un mot. Il y a un gros plan sur Sun.)

 

FLASH-BACK

Fin des années 1990

EXTÉRIEUR – Dans un jardinSéoulCorée du Sud - Journée

Sun attend dans un jardin de Séoul en train d’attendre avec une montre en or au poignet. Jin arrive à côté d’elle.

Sun : (En coréen.) Que s’est-il passé ?

Jin : (En coréen ; hésitant.) Eh bien… Ton père… (En souriant.) Ton père a donné sa permission. (Sun se met à sourire de joie alors qu’elle tombe dans les bras de son ami.)

Sun : (En coréen.) Ne me fais plus jamais ça ! Comment as-tu réussi ?

Jin : (En coréen.) Je l’ai persuadé. Après un an de formation… et un an de travail à l’usine… nous aurons tout l’argent qu’il faudra.

Sun : (En coréen.) Tu vas travailler pour mon père ?

Jin : (En coréen.) C’est la chose à faire. (Elle continue de parler.) Non, je suis obligé. C’est temporaire. (Il lui offre une bague de fiançailles.)

Sun : (En coréen ; la voyant.) Tu n’as pas les moyens.

Jin : (En coréen.) Maintenant, oui. (Sun met la bague à son annulaire gauche et se met à rigoler. Elle va dans les bras de Jin et regarde sa bague.)

 

Retour sur l’île

28 septembre 2004

EXTÉRIEUR – Sur la plageJournée

Sun est toujours à côté de son mari et regarde vers la plage.

 

EXTÉRIEUR – Dans la jungleJournée

Charlie est toujours au-dessus du nid de guêpes. Alors qu’il en a sur tout le visage, Jack est à côté de lui avec la valise.

Jack : (Marchant doucement.) Bon, surtout bouge pas. Je vais essayer de le couvrir.

Charlie : Ça ne marchera jamais, les gars, vous rêvez, c’est naze votre truc.

John : Du calme, garde ton sang-froid mon garçon.

Charlie : Si j’arrivais à garder mon sang-froid, j’aurais pas une peur irrationnelle des guêpes. Jack tente de mettre la valise sur le nid mais Charlie en frappe une sur le visage et cassant le nid toutes les guêpes sortent. Les quatre s’enfuient en courant dans la jungle, tentant d’échapper aux guêpes mais n’y arrivent pas. Seuls Jack et Kate retournent dans la grotte et il enlève sa chemise et tente de les échapper. Kate a aussi enlevé son T-shirt. Elle se trouve au fond de la grotte et trouve un squelette, elle prend peur. Jack le regarde aussi.

Kate : Qui c’est ? Qu’est-ce qu’il fait là ?

Jack : Je n’ai pas vraiment pratiqué une autopsie mais il ne semble pas avoir de traumatismes majeurs au niveau des os. (En découvrant un autre.) Il y en a un autre ici. Quelqu’un les a mis là pour qu’ils reposent en paix. (Regardant de l’autre côté.)

Kate : Qui ?

Jack : J’en sais rien.

Kate : Comment ils ont pu arriver là ?

Jack : Vous avez tué un ours polaire la semaine dernière.

Kate : Oui.

Jack : Il était arrivé là comment, lui ?

Kate : Tu crois qu’ils sont là depuis longtemps ?

Jack : (Les examinant.) Oh oui, je dirais quarante ou cinquante ans d’après la décomposition des vêtements. (Il trouve un petit sachet en tissu.)

Kate : Qu’est-ce que c’est ? (Il met deux pierres dans sa main, une noire et une blanche.)

John : (En criant.) Hey oh ! Vous êtes là ? (Il arrive vers eux.) Ça va, vous n’avez rien ?

Jack : (Remettant les pierres dans le sachet.) Non à part quelques dards.

Charlie : Vous avez mis les voiles à vitesse grand V, content que ma diversion vous ait permis d’être épargnés. (Mettant le doigt autour de son visage.) Je me suis seulement fait piquer plusieurs centaines de fois. (Il enlève un dard de son visage.) Ah ouais, quelqu’un a laissé ça. (Il montre un t-shirt, celui de Kate qui le reprend.)

Kate : (Pendant que Jack remet sa chemise.) Oui, il était couvert de guêpes.

Charlie : (En souriant, regardant vers la poitrine de Kate.) Quoi que au vu de tes dards… (Il a le visage fermé voyant celui de Kate alors que Jack a l’air gêné.) Pardon. (Il se tourne vers les squelettes.) Oh la vache, c’est les gens qui étaient là avant nous ?

John : Comment ça avant nous, de quoi tu parles ?

Charlie : Ah de rien, c’est juste qu’en les voyant j’ai pensé que c’était probablement des gens qui vivaient là avant nous, c’est tout. (Kate a remis son t-shirt.)

John : Ah oui, ça c’est évident.

Charlie : Hmm.

John : Mais qui sont ces mecs ?

Jack : L’un d’eux était une femme.

John : Nous avons nos propres Adam et Eve.

 

EXTÉRIEUR – Sur la plageJournée

Sun tente de soigner la blessure de Jin qui souffre de douleurs.

Jin : (En coréen.) Qu’est-ce que tu fais ?

Sun : (En coréen.) Ta peau est toute écorchée. (Elle souffle sur la blessure et il retire sa main.)

Jin : (En coréen.) Fais attention. (Il se met à genoux et un gros plan est mis sur Sun.)

 

FLASH-BACK

2000

INTÉRIEUR – Dans un appartementSéoulCorée du SudSoirée

Sun entre dans son appartement avec un paquet à la main. Elle le pose au sol alors qu’elle voit un autre grand paquet sur une table. À l’intérieur se trouve un chien qu’elle prend.

Jin : (En coréen.) Qu’en penses-tu ? Il te plaît ? (S’avançant vers elle.) Je travaille tellement, je pensais qu’il te tiendrait compagnie. Bien entendu, tu vas devoir le dresser et le nourrir. Ça va ?

Sun : (En coréen.) Tu te souviens quand tu n’avais qu’une fleur à m’offrir ? Hmm ? (Le téléphone de Jin sonne, il répond.)

Jin : (En coréen.) C’est ton père. (Il s’éloigne.)

 

Retour sur l’île

28 septembre 2004

EXTÉRIEUR – Sur la plageJournée

Sun est toujours sur la plage en train de penser.

 

INTÉRIEUR – Dans la grotteJournée

Kate met les bouteilles d’eau dans un sac alors que Jack en fait de même dans un autre.

John : L’un de nous devrait rester pour aider à Charlie à fouiller les bagages. (Il prend une petite bouteille posée sur un rebord.)

Kate : Vous vous proposez ?

John : Volontiers. (Il se met à boire de l’eau d’une petite bouteille.) Ça me donnera l’occasion de mieux le connaître.

Kate : (Après avoir mis le sac sur son dos.) Il faut y aller maintenant. Ils doivent mourir de soif sur la plage. (Regardant vers Jack.) Quoi ?

Jack : Il faut un litre et demi par jour et par personne fois quarante-six, tu comptes. On va devoir en faire des allées et venues pour nous approvisionner, ça va être tuant.

Kate : Je regrette déjà de m’être portée volontaire.

Jack : Ces grottes font de trop bons abris pour ne servir que de tombes. Adam et Eve devaient vivre ici. Ils ont dû échouer sur l’île à la suite d’un crash ou d’un naufrage et puis en voyant cet endroit, ils ont su qu’ils pourraient survivre. (Regardant autour de lui.) Oui, ils auraient toujours de quoi boire, une température clémente grâce aux arbres qui abritent du soleil. Les accès sont étroits et c’est plus facile pour se protéger des prédateurs. Il ne faut pas apporter l’eau aux rescapés. Il faut amener les rescapés là où est l’eau. (Il met son sac sur son dos.) On peut vivre ici. (Il s’en va et Kate le suit.)

 

EXTÉRIEUR – Sur la plageJournée

Walt est en train de s’amuser sur le sable alors qu’il voit Jin qui est toujours attaché à un débris. Sun arrive près de lui et Michael près de son fils.

Michael : (À Walt.) Hey, qu’est-ce que tu fais ? (Il se tourne vers Jin et Sun.) Vous avez dit quelque chose à mon fils ? (Jin lui répond en coréen.) Ouais, moi aussi j’ai adoré discuter avec vous. (Il s’en va avec son fils.) Reste pas là, Walt.

Walt : (Après s’être éloigné avec son père.) Pourquoi est-ce qu’ils nous aiment pas ?

Michael : Quoi ?

Walt : T’as dit que les Coréens ne pouvaient pas nous blairer.

Michael : Ah mais non, non, non, je… j’étais en colère tout à l’heure et c’est sorti tout seul, mais c’est faux d’ailleurs, je ne le pense pas une seconde. Je ne suis pas comme ça.

Walt : Qu’est-ce que tu lui as fait ?

Michael : Hein ? Comment ça qu’est-ce que je lui ai fait ? C’est toi qui me le demande ? Je ne t’ai pratiquement pas quitté depuis le crash. Tu m’as vu faire quelque chose à quelqu’un, hmm ? Quel genre d’homme tu crois que je suis ? Qu’est-ce que ta mère t’as dit sur moi ?

Walt : Elle ne me parlait jamais de toi.

Michael : Alors, tu ne sais rien sur moi ?

Walt : Toi non plus tu ne sais rien à propos de moi.

Michael : Mais si, moi je sais presque sur tout.

Walt : Ah ouais ?

Michael : Ouais.

Walt : C’est quand mon anniversaire ?

Michael : C’est le 24 août. Et c’est quand le mien ? (Walt ne dit rien.) C’est bon, laisse tomber, viens. (Ils se mettent à marcher alors que Michael boite.)

Sun : (Parlant à son mari en coréen.) Chéri, laisse-moi leur expliquer. Ils te libéreront peut-être.

Jin : (En coréen.) Que vas-tu expliquer ? Tu dois rester à mes côtés. J’ai pas d’explications à donner à un voleur.

 

FLASH-BACK

2000

INTÉRIEUR – Dans l’appartement de Jin et SunSéoulCorée du Sud - Nuit

Sun est couchée sur le canapé alors que Jin entre précipitamment et va vers la salle de bains, semblant blessé. Elle se lève et va le rejoindre.

Sun : (En coréen.) Ça va ? (Entrant dans la pièce.) Mais enfin, réponds-moi ! (Sa chemise est pleine de sang alors qu’il a mis sa veste au sol qui est aussi plein de sang. Il se lave les mains.) Tu es blessé ? Que t’est-il arrivé ? Que faisais-tu ? C’est le sang de qui ? Que faisais-tu ? (Insistant en lui touchant la chemise.) Que s’est-il passé ?

Jin : (En coréen.) Je travaillais.

Sun : (En coréen.) En faisant quoi ? (N’obtenant pas de réponse.) Que fais-tu pour mon père ? Regarde-moi. Réponds-moi, regarde-moi. (Il s’énerve mais Sun lui met une claque sur la figure.)

Jin : (En coréen.) Je suis les ordres de ton père. Je le fais pour nous. (Il continue de se nettoyer tandis que Sun s’en va de la salle de bains, l’air hagard.)

 

Retour sur l’île

28 septembre 2004

EXTÉRIEUR – Dans la jungleJournée

Jack et Kate sont de retour dans la jungle pour repartir sur la plage. Ils s’arrêtent en chemin alors que Kate pose le sac sur le sol. Ils récupèrent.

Kate : (Laçant ses chaussures.) Qu’est-ce que tu fais, tu me mates ?

Jack : Comment ?

Kate : Il n’y a aucun mal à ça si tu veux.

Jack : Non, ne t’en fais pas. Si j’avais des vues sur toi, tu le saurais.

Kate : Alors, à quoi tu pensais ? Vas-y, dis tout de suite.

Jack : Rien de très précis, juste…

Kate : Non, tout de suite, sans réfléchir, allez. (Ils se mettent à sourire.)

Jack : Je pensais que si on vivait dans ces grottes, on pourrait édifier une sorte de barrage pour endiguer l’eau de source. Comme ça on serait sûr d’avoir toujours de l’eau. (Voyant le regard de Kate.) C’est une mauvaise idée.

Kate : (Reprenant le sac.) Non, c’est très censé.

Jack : Mais…

Kate : (Le regardant.) Il n’y a pas de mais. (Elle met son sac sur son épaule.)

Jack : Ah, parce qu’il y en a pas mal qui espère encore qu’un bateau va arriver. Du coup, ils ne pensent pas à leur sécurité. Il va falloir qu’on soit très convaincant.

Kate : Bon, il faudrait déjà que je sois convaincue. (Ils se remettent en marche.)

 

INTÉRIEUR – Dans la grotteJournée

Charlie est en train de faire le tri dans les affaires des disparus et les plie. Il marche à côté et se touche le visage où se trouve une piqûre de guêpe, John arrive près de lui.

Charlie : Vous me suivez ?

John : Oui.

Charlie : Je vais juste pisser, je n’ai pas besoin de vous.

John : Tu es sûr que tu n’as rien à me dire, Charlie ?

Charlie : J’aimerais pisser seul.

John : C’est dangereux dans la jungle, tant qu’on n’est pas sur la plage, je préfère te garder dans mon champ de vision.

Charlie : Venez pas me gonfler. (Il semble s’en aller.)

John : (Pointant son doigt vers lui.) Je sais qui tu es. Je sais ce que tu cherches. (Charlie se retourne.) Drive Shaft. Tu jouais de la basse. (Charlie se met à sourire.)

Charlie : Et de la guitare, enfin sur certains morceaux, (John se met à sourire) pas tout le temps. Alors, vous nous avez déjà entendus ?

John : Hey, ce n’est pas parce que j’ai plus de quarante balais que je suis sourd. (Charlie s’assoit.) J’ai vos deux albums et d’un point de vue personnel, je trouve que votre premier album était beaucoup  plus puissant que le second. (Il met sa main sur sa tête.) C’est dommage ce qui vous ait arrivé. Depuis quand tu n’y as pas touché ?

Charlie : À ma guitare, euh, ça fait huit jours et environ onze heures à quelques minutes près. (Il regarde sa montre.)

John : T’es en manque. (Charlie fait oui de la tête.) Eh bien, on n’a pas tout regardé, peut-être qu’elle est là.

Charlie : Prête à jouer, impeccable, ça m’étonnerait. J’aimerais bien mais comme le type au contrôle me la fait mettre en soute, il y a pas beaucoup de chance.

John : Non.

Charlie : Si, soit disant qu’il n’y avait pas de place en cabine, facho.

John : (S’accroupissant.) Je suis sûr que tu la reverras.

Charlie : Sûr. Comment vous pouvez l’être ?

John : Parce que j’ai la foi, Charlie.

 

EXTÉRIEUR – Dans la jungleJournée

Kate et Jack arrivent près de Sayid qui est en train de couper du bois. Il les a vus arriver.

Sayid : Je suis bien content de vous voir. Je crève de soif. (Ils se sont assis dans l’herbe et ils boivent de l’eau. Parlant de Jin.) Je vais encore un peu le laisser rôtir au soleil. Ensuite, je prendrai sa femme à part et je trouverai un moyen de communiquer. Elle doit savoir pourquoi il a attaqué Michael.

Jack : Tu es sûr que tu ne veux pas que je lui parle ? (Il fait oui de la tête.) OK, alors si tu as la situation en main, moi je vais commencer à parler des grottes à tous les rescapés. Je vais bien en convaincre quelques-uns de venir avec moi avant que la nuit tombe. Il faut qu’on prenne nos marques.

Sayid : T’es sérieux ? (Il fait oui de la tête.) T’as une raison de ne pas nous avoir consultés quand tu as décidé de former ta propre civilisation ?

Jack : Je parle seulement de faire un camp dans la vallée.

Sayid : Et qu’est-ce que tu fais de vivre ensemble ou mourir seul ?

Jack : Je crois toujours que travailler ensemble est notre seule chance de survie.

Sayid : Notre meilleure chance de survie serait qu’on se fasse repérer par un bateau ou un avion. Et pour ça, on doit s’organiser pour que certains entretiennent le feu sur la plage pendant que d’autres vont chercher des provisions. Travailler ensemble à autre chose, c’est du suicide. (Il se relève.)

Kate : Sayid, c’est la seule source d’eau potable qu’on ait trouvé. La seule.

Jack : Et rester sur la plage sans eau sous un soleil de plomb, c’est pas du suicide peut-être ?

Sayid : (Prenant le bois et la hache.) Je refuse d’admettre la défaite. (Il s’en va vers la plage, laissant Jack et Kate.)

 

EXTÉRIEUR – Sur la plageJournée

Walt et Vince s’amusent sur la plage. Michael garde un œil sur eux mais se met à voir Jack qui tente de convaincre les autres survivants d’aller dans la vallée vers les grottes. Michael semble trier des affaires dans une valise.

Jack : (Au loin avec Kate à ses côtés.) Il y a quelque chose dont je voudrais vous parler. (Sayid rejoint Michael.)

Michael : Quoi encore ? J’ai déjà fait ma déposition, sheriff.

Sayid : Je tenais à vous faire mes excuses, je n’aurais pas dû être aussi soupçonneux. Vous étiez la victime dans cette agression.

Michael : Je vous remercie de le reconnaître (se relevant) mais je doute que vous soyez venu uniquement pour me dire que vous étiez désolé.

Sayid : Pas mal de gens envisagent sérieusement de suivre Jack dans la vallée. Alors, je voulais savoir quel est votre position ? (Jack parle aux survivants.)

Michael : Je reste ici. Pour l’heure, ma priorité est d’emmener mon fils loin de cette île. Si un bateau passe, je n’ai vraiment pas envi de le rater.

Sayid : C’est bien.

Jack donne de l’eau à Jin qui est toujours attaché.

Jack : Tenez, c’est pour vous. Mais doucement, gorgée par gorgée, hein, une à la fois. (Alors que Jin lui parle.) Ouais. (Il s’en va vers Hurley qui plie une serviette.) Content que tu viennes.

Hugo : Tu sais moi, je vais là où est le sanglier. (Jack se met à rire.) Alors, ça se précise entre toi et Kate ? Vous allez prendre une caverne ensemble ?

Jack : J’ai passé l’âge de rendre des comptes.

Hugo : Tu ne dis pas non à ce que je vois.

Jack : Ouais, réuni tes affaires, on va bientôt se mettre en route. (Il s’en va alors que Sawyer rejoint Kate sur le sable.)

Sawyer : Tiens, tiens, tiens, ne serait-ce pas la reine du bar ? (Il enlève ses lunettes.) Hmm. Ça vous fait quel effet de voir le docteur et le capitaine Fallafel se battre pour vous ? J’appelle toujours les gens comme je les vois, tâche de rousseur, c’est mon truc. Enfin, tout ça pour dire (s’accroupissant) qu’on est plusieurs à se demander de quel côté vous allez pencher dans toute cette histoire de déménagement. Allez-vous suivre le pessimiste ou rester ici et guetter les bateaux ?

Kate : Et vous ?

Sawyer : Mon choix est pas facile. D’un côté, si on part tous s’installer dans la vallée et qu’un avion vient à passer, il continuera son chemin sans se douter qu’on est là. D’un autre côté, si on reste ici et qu’on se fait croquer par une bestiole ou qu’on tombe d’une falaise, faudra pas espérer voir arriver les services d’urgence.

Kate : Vous n’avez pas répondu à ma question.

Sawyer : Ni vous à la mienne. Et je l’ai posée en premier.

Michael passe à côté de Sun qui le voit mais il continue son chemin. Pendant ce temps, Jin se met à boire un peu d’eau. Elle va dans la jungle où se trouve Michael qui coupe du bois. Elle hésite à lui parler.

 

FLASH-BACK

Septembre 2004

INTÉRIEUR – Dans l’appartement de Jin et SunSéoulCorée du Sud - Soirée

Une décoratrice est avec elles et elles discutent.

Décoratrice : (En coréen.) Votre mari dit que l’argent ne sera pas un problème pour les travaux. Vous avez de la chance.

Sun : (En souriant ; en coréen.) Oui. (Jin s’emporte alors qu’il est au téléphone.)

Jin : (En coréen.) Fais bouger le chien.

Sun : (Prenant le chien.) Allons regarder l’appartement de la chambre, d’accord ?

Décoratrice : (Parlant à voix basse dans la chambre alors que Sun est en train de regarder des portraits de décoration ; en coréen.) Tu es sûre de vouloir le faire ?

Sun : (En coréen.) Oui.

Décoratrice : (En coréen.) Tu as pris des leçons ?

Sun : (En coréen.) Oui.

Décoratrice : (En coréen.) Tu te rends compte que ton mari et ton père vont tout faire pour te retrouver ? (Sun fait oui de la tête.) Tu es sûre de ne pas vouloir te réconcilier avec ton mari ?

Sun : (Se levant ; en coréen.) Après mon départ, tu t’occuperas de mon chien ? (La décoratrice fait oui de la tête.)

Décoratrice : (Prenant une enveloppe et sort un passeport qu’elle lui donne.) Pendant le voyage, à l’aéroport, à onze heures quinze, excuse-toi et sors de l’aéroport. (Elle lui redonne d’autres papiers.) N’amène rien ! Une voiture t’attendra. La première semaine, ta famille croira qu’on t’a kidnappée. Tu te cacheras jusqu’à ce qu’ils te croient morte. Après, tu seras libre d’aller où tu veux. Redis-moi quand.

Sun : (Répétant, en coréen.) À l’aéroport, onze heures quinze.

Décoratrice : (En coréen.) Encore.

Sun : (En coréen.) Onze heures quinze. (Elle répète encore l’heure.)

 

Retour sur l’île

28 septembre 2004

EXTÉRIEUR – Dans la jungleJournée

Sun est toujours en train d’hésiter à parler à Michael qui coupe toujours du bois. Elle le rejoint et il la voit, il s’arrête.

Michael : Ah, génial, regardez qui vient faire la causette.

Sun : Je vous dois une explication. (Il se rend compte qu’elle parle leur langue.)

Michael : Vous parlez notre langue ?

Sun : Oui.

Michael : Attendez, vous comprenez ce que nous disons.

Sun : (Gênée.) Oui, oui.

Michael : (Énervé.) Alors pourquoi vous n’avez rien dit ?

Sun : Mon époux n’est pas au courant.

Michael : Pourquoi apprendre une langue et le cacher à votre mari ?

Sun : Il est irascible. Ce que mon mari vous a fait aujourd’hui était un simple malentendu.

Michael : Ah oui, et à cause de quoi il y a eu malentendu ?

Sun : (Montrant sa montre à son poignet.) À cause de la montre.

Michael : Votre mari a voulu me faire la peau pour, pour une montre ? (Il l’enlève.) Je ne savais pas que c’était à vous, je l’ai trouvée il y a deux jours.

Sun : Elle appartient à mon père. Prendre soin de cette montre est une question d’honneur.

Michael : Vous trouvez qu’essayer de me tuer devant mon fils est honorable.

Sun : Vous ne connaissez pas mon père. J’ai besoin que vous m’aidiez.

 

EXTÉRIEUR – Dans une autre partie de la jungleJournée

Charlie s’est éloigné de la grotte pour prendre sa drogue mais il en est empêché par John qui arrive devant lui.

Charlie : Écoute-moi, vieux schnock, je vais dans la jungle si je veux. Je pense que chacun a droit à un peu d’intimité.

John : File-moi ce que tu as dans la poche. (Il tend sa main.) De toute façon, il arrivera un moment où tu seras à court. Les souffrances dues à l’état de manque sont inévitables. Alors, décroche maintenant, au moins ce sera ton choix.

Charlie : Mais, de quoi tu te mêles, tu ne connais même pas ma vie.

John : Je connais la souffrance plus que tu ne le crois. J’avoue que j’aimerais pas être à ta place mais je peux t’aider à t’en sortir. (Le voyant partir.) Tu la veux, ta guitare ? (Charlie se retourne vers John et fait oui de la tête.) Plus que ta drogue ?

Charlie : Plus que tout au monde.

John : Alors, je vais te dire un truc, je crois que cette île a le pouvoir d’exaucer tous nos vœux mais pour ça, il faut lui faire une offrande.  (Il retend sa main, attendant la décision de Charlie qui se met à prendre le reste de sa drogue qui se trouve dans sa poche. Il la lui donne.)

Charlie : Tu crois vraiment que je retrouverai ma guitare ?

John : Lève les yeux au ciel, Charlie.

Charlie : Ah, donc, tu ne vas pas me demander de prier. (John lève le doigt vers le ciel.)

John : Je veux que tu regardes en haut. (Il lève les yeux au ciel et en hauteur voit sa guitare dans son étui. Ils sourient alors que Charlie est soulagé.)

 

EXTÉRIEUR – Sur la plageJournée

Kate s’est éloignée pour s’assoir près de la mer. Elle semble pensive. Jack s’approche d’elle.

Jack : Kate. (Il s’accroupit près d’elle.) On ne va pas tarder à y aller.

Kate : Je ne veux pas être Ève.

Jack : (En souriant.) Personne te le demande.

Kate : Je ne peux pas. Je dois rester.

Jack : Pourquoi ça ? Il y aura du monde qui va rester ici. Ils entretiendront le feu, ils attendront les secours, il n’y a pas besoin que tu sois là.

Kate : Ce n’est pas ça.

Jack : Alors, qu’est-ce que c’est ? (Il semble attendre une réponse.) Kate, pourquoi t’es comme ça ? C’est à cause de ce que tu as fait ?

Kate : Tu as eu une occasion de le savoir.

Jack : Bien, si tu as besoin de moi, tu sais où me trouver. (Il s’en va.)

Kate : (Pour elle-même.) Toi aussi, tu sais où me trouver. (Elle reste assise.)

Michael revient vers Jin pour aller discuter. En lui montrant la hache, Jin prend peur alors qu’il est toujours attaché.

Michael : Je sais que tu ne comprends pas un mot de ce que je dis et normalement, je ne suis pas du genre à raconter ma vie mais puisse que tu sembles attaché à me l’enlever, j’espère pour ton bien que tu vas me prêter toute ton attention. (Jin se retourne, tentant de trouver de l’aide.) Ce mois-ci n’a pas exactement été le meilleur que j’ai connu. Je ne connaissais rien de mon fils et aujourd’hui, je dois tenir mon rôle de père. C’est déjà pas évident mais en plus de ça, il faut que j’ai sur le dos un Coréen cinglé qui essaye de me tuer et pourquoi ? (Prenant la montre dans sa poche et la lui montre.) Regarde ce que j’ai, hmm. Tu vois, c’est la montre, la mienne était morte. J’ai trouvé celle-là dans les débris. Alors, je me suis dit, pourquoi laisser une montre à vingt mille dollars s’abîmer. C’est ridicule, on s’en tape de l’heure qu’il est sur cette putain d’île. (Il la lui rend et enlève ses menottes avec la hache.) Espèce de… (Jin s’allonge de peur.) Reste loin de moi et mon fils. (Il garde la hache et s’en va en passant à côté de Sun. Ils se regardent furtivement.)

 

22 septembre 2004

INTÉRIEUR – Dans l’aéroportSydneyAustralieJournée

Jack : (Parlant à Chrissy l’hôtesse.) Dans seize heures, il faut que j’atterrisse à Los Angeles et il faut que ce cercueil puisse passer la douane parce que dehors il y aura un corbillard qui attendra.

Hôtesse : (Parlant au micro tandis que Jin attend son tour et que Sun se trouve assez loin de lui.) Vol Océanic 125 à destination de Singapour, embarquement immédiat porte 14. Tous les passages munis des billets sont priés de se présenter au départ. (Il est 11 heures 15 comme prévu et Sun semble attendre plutôt que de partir. La voiture qui l’attend se trouve à l’extérieur mais elle reste debout. Elle regarde son mari, commence à partir et se met à pleurer. Elle regarde encore vers Jin qui lui montre une fleur blanche. Elle scrute l’heure, attend en pleurant puis se décide à revenir vers son mari et ne part pas à l’extérieur.)

Guichetier : (Via le micro.) Les passagers en partance pour Hong-Kong sont priés de faire enregistrer leur billet guichet 28.

Jin : (Donnant la fleur blanche à Sun qui est toujours sous le coup de l’émotion ; en coréen.) Ça ne va pas ?

Sun : (Reniflant la fleur ; en coréen.) C’est trop beau. (Jin l’embrasse sur le front.)

Guichetier : (Via le micro.) Dernier appel pour le vol Oceanic 125 à destination de Singapour. Embarquement immédiat porte 14. Tous les passagers munis de billets sont priés de se présenter au départ. (Sun est toujours à côté de son mari, en pleurs.)

 

Retour sur l’île

28 septembre 2004

EXTÉRIEUR – Sur la plageJournée

Sun est toujours debout alors que son mari a été libéré par Michael. Elle respire profondément.

 

28-29 septembre 2004

INTÉRIEUR – Dans une grotteNuit

Charlie est assis près des débris de l’avion en train de jouer de la guitare. Il se fait mal à ses mains. John arrive près de lui. Jack arrive en criant.

Jack : Salut !

John : Qu’est-ce que c’est que ça ?

Jack : Les nouveaux locataires. (Certains survivants arrivent dans la grotte dont Jin et Sun, le premier indiquant à sa femme où se mettre en lui parlant en coréen. Hurley est également là.)

Hugo : Une courte marche, menteur ! (Jack prend de l’eau pour se laver les mains alors qu’Hurley écoute de la musique avec un lecteur CD et un casque. Pendant qu’une chanson de Willie Nelson se fait entendre, Jack remplit une bouteille d’eau.)

 

EXTÉRIEUR – Sur la plageNuit

Sawyer se trouve avec d’autres survivants autour d’un feu de camp. Michael et Walt sont là aussi.

Walt : Je peux te demander quelque chose ?

Michael : Tout ce que tu veux mon grand.

Walt : C’est quand ton anniversaire ? (Ils se mettent à rigoler. Sawyer semble attendre. Sayid est avec Kate qui regardent tous les deux vers la mer sans rien dire.)

 

INTÉRIEUR – Dans une grotteNuit

Jack s’assoit à côté de John devant un feu de camp. Sun regarde une robe et l’essaye sur elle pour voir si elle lui va puis la plie. Charlie continue de jouer de la guitare. Jack regarde devant lui alors que sur la plage, Kate semble toujours aussi pensive.

Kikavu ?

Au total, 97 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

didine36 
28.09.2018 vers 15h

Djoo22 
24.09.2018 vers 20h

seriepoi 
18.08.2018 vers 14h

Havenina 
02.08.2018 vers 15h

Phoebus 
24.02.2018 vers 00h

stephane25 
15.02.2018 vers 13h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 2 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...

Découvre le nouveau quartier d'Hypnoweb consacré à la série Manifest !
Nouveau quartier ! | Vidéo d'ouverture

Participe à la rénovation du site Hypnoweb en nous aidant à mettre à jour des quartiers sans équipe
Du 19.11 au 02.12 | Edition d'Automne

Activité récente

Le Shop
01.11.2018

Coffret DVD
01.11.2018

Jorge Garcia
18.10.2018

Ken Leung
13.10.2018

Lance Reddick
13.10.2018

Michael Emerson
13.10.2018

Actualités
Ken Leung rejoint The Blacklist

Ken Leung rejoint The Blacklist
Ken Leung , qui a interprété Miles Straume dans la série Lost de 2008 à 2010, fera partie du cast de...

Terminator : SCC | Sonya Walger - Release on Crackle

Terminator : SCC | Sonya Walger - Release on Crackle
La plateforme de streaming Crackle, accessible depuis les Etats-Unis, le Canada et l'Australie, a...

Nouveau Sondage

Nouveau Sondage
Un nouveau sondage est en ligne.Merci pour vos votes et vos avis dans le forum.Bonne soirée à tous....

Ant-man et la guèpe

Ant-man et la guèpe
Voici le poster d'Evangeline Lilly, pour le film "Ant-man et la guêpe".> FicheIl sera en salle, au...

Josh Holloway -

Josh Holloway - "Colony" - Saison 3
Bonne nouvelle, nous avons enfin la date de retour de la série 'Colony'. Josh Holloway joue un des...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage

Imaginez ! D'après vous, quelle autre actrice aurais pû incarner le rôle de Kate, dans la série LOST ?

Total : 22 votes
Tous les sondages

Téléchargement
Partenaires premium
HypnoRooms

quimper, Hier à 21:27

Vous pouvez participer à la nouvelle PDM d' Engrenages

quimper, Hier à 21:31

Avec pour thème differents les rôles de Grégory Fitoussi dans les séries

Kika49, Hier à 22:55

Nouvelle bannière pour un autre acteur sur le topic Votre Avis Compte sur le quartier Blindspot. Merci d'avance

pretty31, Hier à 23:43

Linstead77 a pris la tête du classement pour l'Oscar d'HypnoClap ! Un peu de concurrence ? ^-^

Flora12, Aujourd'hui à 09:13

Les votes sont ouverts pour le calendrier de Décembre du quartier Revenge. Passez faire un tour

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site